Des sénateurs demandent un milliard pour lutter contre l'illectronisme On les appelle « illectroniques » et ils sont plus de 14 millions en France. Quatorze millions de personnes à ne pas être à l'aise, ou à ne tout simplement pas avoir accès aux outils numériques. Certains parce qu'ils sont simplement illettrés (2,5 millions de personnes), d'autres parce qu'ils ne possèdent pas d'équipement ou de connexions indispensables à une vie digitale (47 %). Adeptes de la frugalité numérique malgré eux, les illectroniques se voient pour beaucoup coupés des services publics qui ont...

Paru le 10 décembre sur le site Aleteia.org

 

Les chiffres de la fracture numérique dressent un implacable constat. Les personnes âgées et celles en situation de handicap sont parmi les premières laissées pour compte. Pourtant des solutions existent, à l’instar de la tablette BelAmi.

Quelque quatre millions de seniors sont toujours exclus de la vie numérique en France. C’est une des conclusions frappantes de l’étude menée par le CSA et les Petits frères des pauvres publiée en septembre dernier. « Les grands exclus du numérique sont davantage des femmes de plus de 80 ans, vivant seules, avec de faibles revenus » souligne ce document. Le chiffre est édifiant et il corrobore la fracture numérique que le Crédoc avait déjà mis en évidence dès 2016 : 46% des personnes souffrant d’un handicap ou d’une maladie chronique ont effectué des démarches administratives ou fiscales en ligne au cours des douze derniers mois, contre… 62% des personnes valides. Un constat qui en dit long sur les inégalités qui se sont creusées au fil du temps sur l’accès au numérique entre les générations.

Pourtant, des solutions existent et le secteur ne manque pas d’offres originales pour recréer un lien social et tenter de sortir handicapés et personnes âgées de leur marginalité. A l’instar de la tablette Androïd BelAmi et de son application dédiée.